Judo sur la plage

Lorsqu’on pense sport à la plage, les premières activités qui viennent à l’esprit sont très souvent le beach-volley, les raquettes, le paddle, la nage, le char à voile ou bien encore le rugby ou le football. Mais la plage de sable aidant, pourquoi ne pas pratiquer aussi le judo sur la plage ? Sport très populaire en France, cet art martial japonais investi certaines plages hexagonales pendant la période estivale. Une activité dont les bienfaits sont nombreux.

Le Japon

Créé au Japon en 1882, le judo (littéralement « voie de la souplesse ») est donc un art martial japonais où l’objectif est de faire chuter son adversaire sur le dos avec vitesse, force et contrôle ou d’immobiliser son adversaire ou enfin de le « soumettre » grâce à des clés ligamentaires ou des étranglements. Devenu sport olympique en 1964 à Tokyo, le judo est désormais l’une des activités sportives les plus pratiquées au monde. Un chiffre : aux Jeux olympiques de Sydney, en 2000, le judo était le deuxième sport qui comptait le plus de nations représentées.

Le Judo en France

Dans notre pays, le judo commence à être pratiqué dans les années 1930 avant de connaître une croissance très rapide et continue à partir des années 1950. Aujourd’hui, cet art martial compte plus de 500.000 licenciés en France, ce qui en fait le cinquième sport le plus pratiqué dans notre pays. Moins médiatique que le football, le rugby ou le basket, le judo connaît dans l’Hexagone une formidable popularité, notamment grâce à ses grands champions, comme David Douillet ou actuellement Teddy Riner ou Clarisse Agbegnenou, ambassadeurs connaissant une côte d’amour forte, notamment liée à leur personnalité façonnée par les valeurs qui guident ce sport.

Pourquoi faire du judo ?

Les raisons de pratiquer le judo sont multiples. Ce n’est pas un hasard si de nombreux parents choisissent cette activité pour leurs enfants dès le plus jeune âge (environ 4 ans). Deux raisons sont récurrentes quant à la pratique du judo : d’une part, car ce dernier est « plus qu’un sport », c’est une école de vie, une ambition posée par son fondateur, Jigoro Kano, et que la France a traduit par la création d’un « code moral », affiché dans tous les dojos de France. En clair, la pratique du judo aide à l’acquisition de valeurs positives (le respect, le contrôle de soi, etc...), indispensables pour vivre en harmonie dans notre société. Un premier aspect cultivé par la fédération française de judo et qui a infusé la société française : en effet, dire que l’on est judoka provoque très souvent une crainte (explicitée généralement sous forme de boutade : « je vais être gentil avec toi sinon tu vas me faire tomber ou me tordre le bras ») et un jugement spontanément positif sur la personnalité de la personne car on y attache immédiatement les valeurs citées ci-dessus.

D’autre part, faire du judo est bon pour le corps. Basé sur les principes biomécaniques, le judo aide à travailler souplesse, coordination, endurance, force, explosivité. Ainsi, l’un des principaux atouts du judo est d’aider les pratiquants à travailler leur proprioception (la capacité à maîtriser ses mouvements dans un espace donné) et ainsi perdre, par exemple, l’appréhension de la chute.

Pourquoi faire du judo à la plage ?

Quand on est judoka ou non, pratiquer son sport à la plage est tout à fait possible. En effet, le sable de par sa texture, permet des projections (douces) sans risque de traumatismes sur la chute. De même, si un judogi est obligatoire pour pratiquer sur un tatami, beaucoup des mouvements de judo peuvent être exécutés sans cet habit (à condition d’une bonne maîtrise de l’exécutant) dans le sable.

Sachez aussi que la fédération française de judo organise chaque année son « Judo Littoral Tour », un évènement qui sillonne les plages hexagonales durant l’été, où petits et grands peuvent s’initier au judo sur un tatami (encadré d’une structure gonflable), avec judogis et encadrés par des éducateurs agréés ; Une bonne manière de s’initier en toute sécurité à l’un des sports préférés des Français.

Thomas Rouquette
Photo : pexels-anna-tarazevich

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

français