Sables mouvants

L'histoire des sables mouvants

Phénomène naturel, un sable mouvant est une zone dans le sol qui donne l’impression d’être solide mais qui ne peut finalement pas supporter un certain poids. Cependant, Il existe deux sortes de sables mouvants ou lises.

Les sables mouvants secs

Dans les déserts, les sables mouvants secs, grains de sable très fins soulevés en grande quantité par le vent, ont une structure instable et très aérée. Il suffit d’y poser le pied pour s’y enfoncer d’un seul coup.

Les sables mouvants humides ou mouillés

De structure très fragile, pour se former, il faut un mélange de courant d’eau qui pousse le sable vers le haut et aussi de l'argile pour maintenir le sable en surface. En appuyant sur le mélange (sable, eau salée, argile), l’argile se dilue dans l’eau et la structure s’effondre. D’apparence solide, le sable mouvant mouillé est visqueux. Avec l’agitation, la viscosité devient liquide, c’est la thixotropie (mélanges fluides de liquides et de solides sable + eau). La suspension de plusieurs substances dispersées régulièrement dans une autre substance s’appelle un colloïde.

Comment se sortir d'un sable mouvant

Quoiqu’en disent les films au cinéma, on ne s’enfonce pas dans un sable mouvant mouillé complètement car la densité du corps est proche de la densité de l’eau. Le corps pris dans le sable mouvant flotte et mieux que dans l’eau. La viscosité maintient le corps immobilisé. Selon la poussée d’Archimède, si on s’enfonce dans un sable mouvant mouillé, pour diminuer l’aspiration qui retient le corps prisonnier du sable, il faut tourner doucement son pied pour faire circuler l’eau et réussir à en sortir. La pression étant plus forte sur la partie inférieure du corps immergée, il en résulte une poussée globalement verticale vers le haut. La force que subit la partie plongée du corps dans le sable mouvant est donc soumise à un champ de gravité. Il est même conseillé de s’allonger.

Adopter la bonne méthode

Pour se sortir d'un sable mouvant mouillé, il faut aérer les grains de sable en créant des espaces entre eux. Faire des petits mouvements de rotation avec la jambe pour laisser l’eau s’infiltrer entre les grains de sable, aérer des espaces entre eux et dilater l’ensemble.

Une autres sorte de sable mouvant humide

Souvent, après un séisme, l’eau s’infiltre sous pression et un sol peut se liquéfier et devenir mouvant par l’action de courants d’eau qui arrivent du bas vers le haut. Que l’eau soit douce ou salée, les grains de sable s’écartent les uns des autres, le milieu est instable, on s’y enfonce.

Les sables mouvants et le cinéma

" Sables mouvants " Film américain d'Irving Pichel (1950)

" Les Sables mouvants ' Film français de Paul Carpita (1995)

" La chèvre " Film français de Francis Veber (1981)

Les sables mouvants du Mont Saint-Michel

Sans guide expérimenté, la traversée des grèves de la baie du Mont Saint-Michel est dangereuse quand bien même cette grande étendue pratiquement plate donne envie de s’y promener. Sujettes à l’envasement, les parties sableuses sont composées de plusieurs zones de sables mouvants. Le sol se dérobe sous le mouvement des chenaux et bloque si on y reste sans bouger. Normalement, si le chenal se remplit, on est censé flotter mais sans arriver à se dégager par la force des bras, c’est l’hypothermie assurée. Il est même impossible de tracter une personne enlisée car son poids, dans cette situation, est aussi lourd qu’une voiture.

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published